13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 18:52

Comme tous les ans à cette période, les élus organisent leur cérémonie de présentation des vœux aux habitants de leur commune. C’est notamment l’occasion d’identifier les priorités qui sont mises en avant par nos élus.
J’ai décidé cette année de participer aux cérémonies de quelques communes de notre secteur, à savoir Charvieu-Chavagneux, Chavanoz, Tignieu-Jameyzieu et Villette d’Anthon, et de noter tout ce qui se disait concernant le développement sdurable, la protection de l’environnement et le développement des transports en commun . Vous en trouverez mon compte rendu ci-après, accompagné bien sûr de mes commentaires indiqués en italiques. 
 


CHARVIEU-CHAVAGNEUX

Gérard DEZEMPTE a abordé le projet de prolongement du tram-train de Meyzieu ZI vers l’agglomération Pontoise et Crémieu pour dire que :

  • C’est la faute du CG38 si le dossier n’avance pas : c’est vrai, mais cela n’empêche pas les autres décideurs de prendre des initiatives !
  • La communauté de communes, suite à l’étude qu’elle a lancée il y a plus d’1 an est prête à payer 550 000 € chaque année, mais ne peut financer les 10, voire 13 M€ annuels qui sont nécessaires au financement du projet : comme si ce n’étaient que les communes du canton de Pont de Chéruy qui allaient financer le projet ! Il y a également Tignieu-Jameyzieu, Saint Romain de Jalionas, Villemoirieu et Crémieu, plus Pusignan sur le Rhône et toutes les structures telles que le CG38, le CG69, la Région, le Grand Lyon...
  • Que ce n’est pas lui qui fera augmenter les impôts locaux de 200 % pour mener à bien le projet : ça ce n'est qu'argumentation mensongère, faite pour discréditer le projet auprès de la population (voir ci-dessus la liste de toutes les collectivités qui devront être associées au financement, ce qui diminuera fortement l’impact sur la pression fiscale)
  • Le Président Vallini n’a fait dans ses courriers de fin 2009 que de demander à la Région RA, au CG 69, au Grand Lyon et au SYTRAL de prendre en charge l’intégralité du financement : nous ne devons pas avoir la même version des courriers envoyés par le Président Vallini...
  • Si le Conseil Général s’engageait à financer le tram-train, il en profiterait pour transférer aux collectivités locales tout le transport scolaire et une fois que ce transfert serait fait, il oublierait le tram train : aucun risque, nous pensons bien que nos conseillers généraux ont la capacité de défendre les intérêts des populations de leurs territoires et qu’ils ne se laisseront pas faire, n’ont ils pas été élus pour ça ?

Il n’a fait part d’aucune initiative qu’il était prêt à prendre, seul ou avec les élus de la communauté de communes, pour faire avancer le sujet dans l’année en cours.


Il a, par ailleurs, émis de fortes critiques vis-à-vis de Serge MENUET, Président du SYMBORD et du CDRA, qui a pris l’initiative de lancer une étude sur la mobilité avec les 2 autres structures en charge du CDRA sur le Nord Isère : pour lui cette étude est inutile et n’apportera rien comme toute les études lancées : il a juste oublié qu’il parlait quelques minutes plus tôt de l’étude qu’il avait lancée au niveau de la communauté de communes et la contradiction n’a pas semblé l’effleurer...

Lors de l’intervention qui a suivi, Alain MOYNE BRESSAND, député maire de Crémieu, a précisé, sans rentrer dans le détail, qu’il partageait l’avis de Gérard DEZEMPTE, en insistant sur l’importance de mener des actions au lieu de perdre du temps dans des études : les contradictions n’ont pas l’air non plus de gêner Alain MOYNE BRESSAND qui est, il faut le rappeler, “chef de projet et président du comité de pilotage du CDRA” et à ce titre responsable de fait de cette étude tant décriée sur la mobilité dans le Nord Isère !




CHAVANOZ
Roger DAVRIEUX n’a pas fait référence au tram-train. Il n’a mentionné comme projet en lien avec l’environnement et sa protection que le projet de mobilité douce le long de la Bourbre qui permettra de relier à pied et à vélo Chavanoz et Pont de Chéruy.
Lors de l’intervention qui a suivi, Gérard DEZEMPTE a évoqué le projet de tram train dans les mêmes termes que le matin à Charvieu-Chavagneux. Il a précisé que la position qu’il prenait était partagée par l’ensemble des élus de la communauté de communes, tous présents à la tribune.


VILLETTE D’ANTHON
Aucune référence au tram train de la part de Daniel BERRETA ou de Gérard DEZEMPTE.
Daniel BERRETA a fait part du succès de la navette gratuite hebdomadaire qui a été mise en place au printemps dernier et qui permet aux personnes de plus de 60 ans sans moyen de transport d’être prises à leur domicile et transportées à proximité des commerces. Ce qui est plus surprenant, mais qui dénote sa franchise, c’est qu’il était très sceptique au départ sur la réussite d’un tel projet (Monsieur BERRETA n’a pas du lire la synthèse de l’étude lancée par notamment Monsieur MENUET sur la mobilité dans le Nord Isère, étude qui précise que 15 % des ménages ne sont pas motorisés).
Il a également fait part d’une réflexion sur la mise en place de pistes cyclables et de trottoirs “paysagers” permettant de passer du nouveau lotissement du Clos à la nouvelle zone commerciale de Bois Bernet. Nous ne pouvons que nous réjouir de cette initiative pour des aménagements autres que routiers, mais nous souhaiterions que ce soit l’occasion de mener une réflexion avec l’ensemble des habitants et des associations de la commune : à quand une réunion publique avec les citoyens ? La priorité découlant d’une telle réunion serait  peut être de permettre la mise en place d’un accompagnement en toute sécurité des enfants aux écoles à pied ou en vélo, accompagnement qui  représente sans doute la majorité des déplacements quotidiens internes à la commune.


TIGNIEU – JAMEYZIEU
André PAVIET-SALOMON a fait part lors de son intervention de l’importance de ce projet de tram-train pour la collectivité. Il en fait, avec l’implication de son 1er adjoint Philippe REYNAUD, conseiller régional, un des deux thèmes prioritaires de la commune pour cette année 2011. Il a déploré l’absence d’implication des élus du territoire sur ce dossier et demandé au député Alain MOYNE BRESSAND de prendre l’initiative d’organiser au plus tôt une table ronde avec tous les décideurs locaux. Nous n’en attendions pas moins de cette équipe municipale qui soutient le Collectif PARFER depuis de nombreuses années.

Monsieur le Maire a également insisté pour que chacun fasse tous les efforts nécessaires pour améliorer le tri sélectif, mettant en évidence le coût considérable qu’engendrent pour la collectivité les erreurs de tri.

Il a annoncé par ailleurs l’étude d’un projet d’éco-quartier vers le collège de Tignieu, projet qui permettra de favoriser la mixité sociale et l’utilisation de technologies de construction à basse consommation d’énergie.

Il a enfin terminé son intervention par un hommage appuyé et la remise de la médaille de la ville à plusieurs associations ayant des valeurs de solidarité et impliquées dans l’aide aux plus démunis. Nous sommes particulièrement sensibles à cet hommage car nous n’oublions pas que le social est l’un des 3 piliers du développement durable (avec la rationalité économique et la préservation de l’environnement). Deux de ses finalités sont “l’épanouissement de tous les êtres humains par l’accès à une bonne qualité de vie : santé et bien être” et  “la cohésion sociale et la solidarité entre les territoires et les générations d’individus”.




Ces prises de position confirment l’analyse que nous avons exprimée sur ce blog à plusieurs reprises depuis plusieurs mois (cf notamment nos articles : “Que penser de la réunion publique PARFER  Lyon-Crémieu du 2/7/2010 ?” et “Tram-train Lyon-Crémieu : rétrospective 2010 sur la position des élus”), à savoir :
  • les élus de la communauté de communes de la Porte des Alpes (Bruno BON pour ANTHON, Gérard DEZEMPTE pour CHARVIEU-CHAVAGNEUX, Roger DAVRIEUX pour CHAVANOZ, Daniel GIMEL pour JANNEYRIAS, Alain TUDURI pour PONT DE CHERUY et Daniel BERRETA pour VILLETTE D’ANTHON), ne se déclarent toujours pas favorables au tram-train.
  • Ils n’y sont intéressés qu’à des fins électorales passées, présentes et futures en fonction du poids en nombre de voix que représentent les soutiens au Collectif PARFER LYON CREMIEU.
  • Ils n’ont mené une étude que pour faire peur à la population sur les risques de hausse d’impôts, tout en laissant croire qu’ils étaient favorables au projet.
  • Ils ne prendront aucune initiative pour faire avancer le projet dans l’année 2011.
  • Alain MOYNE- BRESSAND, en cautionnant les propos de Gérard DEZEMPTE, s’aligne de fait sur les mêmes positions et ne fera rien non plus.

 

La commune de TIGNIEU-JAMEYZIEU, seule contre tous, aura bien du mal à faire avancer le projet...



EN CONCLUSION,
Des voeux bien peu encourageants quant à l’avenir du TRAM-TRAIN, notre article du 5 aout 2008 intitulé

Le tram-train Lyon-Crémieu reporté de 10 ans ?


restera-t-il malheureusement d’actualité ?

__________________________________________________________________________________


Article rédigé par André MANSIAUX

Partager cet article

Repost 0
Published by Eco-citoyens du Nord Isère - dans Transport doux
commenter cet article

commentaires

Une Question ?

  • : Le blog d'un éco-citoyen du Nord Isère
  • Contact