5 août 2008 2 05 /08 /août /2008 15:14




- Qui a écrit dans un tract non daté intitulé "L'EFFICACITE AU SERVICE DE TOUS" qui a été distribué dans les boîtes aux lettres du canton de Pont de Cheruy fin 2007 ou au tout début de début 2008 : "(Ma candidature) est fondée sur une expérience qui m'a permis, et qui me permet aujourd'hui encore, de bien défendre les intérêts de notre territoire, d'obtenir les financements indispensables pour la réalisation d'équipements dans votre commune. ... Pendant ce mandat, ... j'ai pu obtenir du département qu'il investisse ou subventionne des projets pour notre canton à hauteur de 27 millions d'euros. ... Depuis 1988, j'ai permis aux communes, associations, entreprises et particuliers du canton de Pont de Cheruy de bénéficier au total de plus de 80 millions d'euros de crédits du département. C'est sur la base de ce bilan, que je vous laisse découvrir, et pour mener à bien de nouveaux projets, notamment en matière de déplacements, que j'entends les 9 et 16 mars prochains solliciter à nouveau votre confiance." ?

- Qui a écrit dans un tract du 11 janvier 2008 distribué dans les boîtes aux lettres du canton de Pont de Cheruy : "
Je soutiendrai avec vigueur le projet de tram train, pour relier notre agglomération à Meyzieu, puis au centre de Lyon par Léa. .... On ne peut pas s'en passer pour désenclaver notre secteur. Pour cela, il faudra de la volonté et de la pugnacité. Vous pouvez compter sur moi" ?

- Qui a déclaré dans une interview au Dauphiné Libéré parue le 8 février 2008 que la priorité était au désenclavement et qu'il fallait " des transports qui correspondent aux besoins du canton" en ajoutant "si nous avons la majorité, je m'engage très fermement à la (la liaison canton de Pont de Cheruy / Est lyonnais) faire engager très vite
" ?

- Qui est intervenu lors de la réunion publique PARFER du 15 février 2008 à Chavanoz pour indiquer :
"que le PLU de Charvieu Chavagneux prévoit une réserve foncière pour une station (de tram train)"
"que Charvieu Chavagneux est prêt à financer chaque année 1 M€ pour les transports en site propre vers Lyon" ?

Si vous habitez le canton de Pont de Cheruy, vous avez tous reconnu les propos de Monsieur Gérard DEZEMPTE, notre conseiller général pour les 6 ans à venir.

Si vous n'avez pas lu la presse fin juin et début juillet dernier, vous devez être étonné du titre de cet article, car avec des engagements aussi clairs et répétés de notre conseiller général, devant sa pugnacité et le bilan de ses mandats précédents, il est probable que la plupart de ceux qui ont voté pour lui, et ils sont nombreux, doivent s'attendre à trouver à la rentrée une noria d'engins de chantier s'activer pour que ce tram train sorte rapidement de terre.

La suite va vous montrer qu'il y a eu un avant 9 mars 2008 (date des élections) et un après, et que le discours a radicalement changé, comme le montrent les dernières prises de position indiquées ci-après : 

Dans une interview de Monsieur Dezempte parue dans le Dauphiné Libéré le 28 juin dernier, ce dernier déclare :
"Le canton est maltraité par le département de l'Isère. Il a été beaucoup oublié, pas véritablement défendu. Moi qui suis profondément dauphinois, je pense pouvoir dire que l'avenir du canton est davantage avec le Rhône qu'avec l'Isère." 

Lors de la réunion du 30 juin dernier de la communauté de communes des "Portes Dauphinoises - Lyon Satolas" qui regroupent les 6 communes du canton de Pont de Cheruy (Pont de Cheruy, Charvieu Chavagneux, Chavanoz, Villette d'Anthon, Anthon et Janneyrias), les réflexions suivantes ont été menées (voir article du Dauphiné Libéré du 3 juillet)  :

- remise en cause de la création d'une AOT (Autorité Organisatrice des Transports) sous prétexte "qu'elle coûterait cher et n'apporterait rien" (cette structure classique est un préalable exigé par le Conseil Général de l'Isère pour examiner le financement du projet de tram train)
- orientation vers une demande d'extension du périmètre du SYTRAL (Syndicat Mixte des Transports pour le Rhône et l'Agglomération Lyonnaise)
- refus de la demande de la commune de Tignieu Jameyzieu d'intégrer la communauté de communes, Monsieur Dezempte mettant en avant que
"la limite naturelle de la communauté de communes est la Bourbre et que l'acceptation de Tignieu Jameyzieu serait un grand frein pour se raccorder au Rhône".
- critiques sur le résultat du SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale) qui désavantagerait les communes du canton de Pont de Cheruy (alors que le SCOT a été voté à l'unanimité en décembre 2007)

Notre réflexion suite à ces prises de position est la suivante :
- on ne peut que s'étonner de cette volonté de changer de département, alors qu'à l'évidence il y a un étage de trop dans la structure pyramidale de l'état (commune, communauté de communes, département, région, état) et que s'il y en avait 1 à supprimer ce serait le département comme l'a proposé en début d'année le rapport Atali.
- ces prises de position (pas d'AOT et demande de changement de département) vont amener le conseil général de l'Isère à mettre le dossier du tram-train de côté
- toute l'énergie et le temps passé à faire aboutir ce changement de département va faire passer le dossier du tram train en 2ème priorité, ce qui veut dire qu'il n'aboutira pas.

C'est tout cela qui nous amène à penser que ce projet pourrait prendre 10 ans "dans la vue", et que nous risquons de ne pouvoir sérieusement en reparler qu'après les prochains élections municipales et cantonales du printemps 2014 (ceci d'autant plus que le Préfet du Rhône a émis mi-juillet la Déclaration d'Utilité Publique pour le tram train Aéroport Saint-Exupery / Lyon Part Dieu en avalisant le tracé au sud de Pusignan : ce tracé n'utilisant pas l'ancienne ligne du CFEL entrainera un surcoût de 17 à 18M€ pour le tram train Crémieu / Lyon)


Article rédigé par André Mansiaux

Partager cet article

Repost 0
Published by Villette Développement Durable - dans Transport doux
commenter cet article

commentaires

Une Question ?

  • : Le blog d'un éco-citoyen du Nord Isère
  • Contact